clinic-de-la-vision.com, une garantie de qualité. lundi 25 septembre 2017
rechercher
Troubles de la vision
Hypermetropie
Myopie
Astigmatisme
Presbytie
Corps flottants
Accueil
Le centre
Le chirurgien
Plan d'acces
Chirurgie Refractive
Histoire
Chirurgie de la presbytie
Le LASIK
La PKR
Les implants refractifs
Le Cross-linking
Prix
Chirurgie des paupieres
Blepharoplastie esthetique
Anomalies des paupieres
Ectropion et entropion
Ptosis
Blepharospasme
Maladies des yeux
Cataracte
Strabisme
Voies lacrymales
Retine
Glaucome
Conjonctive
Autres soins
La toxine botulique
Temoignages
Questions frequemment posees
Facilites de paiement

Chirurgie des paupieres
Anomalies des paupieres

Les Anomalies des paupières

 

Certaines anomalies des paupières sont liées à l’âge.

Les principales manifestations sont les suivantes :

  • L’excès de peau en paupière supérieure est lié au relâchement du tissu de soutien et s’appelle le dermatochalasis.
  • Les cernes correspondent à un amincissement localisé de la paupière avec hyperpigmentation.
  • Le relâchement de l’architecture de la membrane de soutien de la paupière, appelée le septum, et la saillie en excès de la graisse orbitaire entraînent la formation de poches palpébrales. Elles apparaissent sous forme de saillies rondes ou allongées sur les paupières dans leur partie intermédiaire avec le rebord orbitaire.
  • Le relâchement des tendons latéraux de la paupière et l’hyperlaxité exagérée de la paupière sont responsables d’anomalies de la statique de la paupière :
      - retournement en dehors de la paupière : l’ectropion.
      - retournement en dedans de la paupière : l’entropion.
      - l’abaissement du bord libre de la paupière inférieure augmente la zone de blanc visible sur l’œil. C’est le "show scléral" ou "exposition sclérale" ou "oeil rond".
  • Le relâchement du muscle releveur et la désinsertion progressive de son insertion entraînent l’apparition d’une chute modérée de la paupière supérieure qui recouvre de façon plus ou moins la cornée et parfois la pupille. C’est le ptosis aponévrotique qui limite le champ visuel vers le haut surtout quand il atteint l’axe pupillaire.
  • Le relâchement du muscle frontal, du tissu de soutien de la peau du front, et des attaches de la loge graisseuse rétro-sourcillière sont responsables avec l’âge de la ptose du sourcil. Elle se manifeste par un abaissement central et surtout externe du sourcil limitant parfois le champ visuel vers le haut..

Toutes ces anomalies sont souvent associées, avec prédominance de l’une ou de l’autre. La chirurgie peut réparer l’une, mais en aggraver ou en induire une autre.

anomalies paupières, ectropion, entropion, paupière tombante, ophtalmologie, oeil


Les interventions


Elles sont le plus souvent réalisées sous anesthésie locale soit seule, soit potentialisée avec l’aide d’un anesthésiste.

Les différentes techniques

 >> L’excès de peau peut être réséqué soit de façon simple par une résection elliptique dans le pli palpébral supérieur, ou triangulaire dans l’angle externe. Elle est le plus efficace en associant une résection de taille à peu près analogue de muscle sous-jacent : l'orbiculaire. Il s’agit d’une résection myocutanée qui est le traitement le plus souvent réalisé pour le dermatochalasis.

 >> Le dermatochalasis est souvent associé au ptosis aponévrotique. La chirurgie peut aussi engendrer une déchirure de l’aponévrose du muscle releveur de la paupière supérieure. Aussi, le traitement de ces anomalies est souvent combiné. On ajoute donc parfois à la résection myocutanée une plicature-réinsertion de l’aponévrose du muscle releveur.

 >> La cure des poches palpébrales s’accompagne le plus souvent d’une cure chirurgicale du dermatochalasis. Après ouverture de la peau, du muscle orbiculaire et du septum, on enlève l’excès de graisse qui fait saillie et on réalise une coagulation soigneuse de la graisse restante.

 >> La cure de l’entropion, de l’ectropion ou de l’exposition sclérale anormale, comme on le voit dans l’oeil rond, est réalisée par une remise en tension des tendons latéraux de la paupière ou et par une cure de l’hyperlaxité de la paupière sous forme d’une résection de la partie tarso-conjonctivale.

 >> La cure du ptosis du sourcil peut être réalisée par une incision située au-dessus du sourcil. Celle-ci pouvant laisser une cicatrice visible, elle est le plus souvent réalisée par voie de lifting.


Complications


Mineures et fréquentes : l’oedème palpébral, l’hématome palpébral. Les hématomes superficiels sont de résorption en général rapide. Toutefois, ils entraînent un gonflement de la paupière et une difficulté à l’ouverture palpébrale. Il est rare qu’ils nécessitent une reprise pour évacuation dans les jours qui suivent l’opération.

Les complications peu fréquentes : l’ectropion, l’entropion, le "show scléral", l’oeil rond, le ptosis, la lagophtalmie (anomalies d’ouverture de la fente palpébrale) peuvent apparaître soit de façon transitoire, soit de façon permanente après une intervention sur les paupières. Ils seront corrigés en général plusieurs semaines après l’opération.

Les complications rares : l’infection des paupières, l’apparition d’une mauvaise vision par occlusion vasculaire partielle est rare mais possible.

Les complications très rares : la cécité par occlusion artérielle.

Les Commentaires: ajouter un commentaire


Troubles de la vision
Hypermetropie
Myopie
Astigmatisme
Presbytie
Corps flottants

Accueil
Le centre
Le chirurgien
Plan d'acces

Chirurgie Refractive
Histoire
Chirurgie de la presbytie
Le LASIK
La PKR
Les implants refractifs
Le Cross-linking
Prix

Chirurgie des paupieres
Blepharoplastie esthetique
Anomalies des paupieres
Ectropion et entropion
Ptosis
Blepharospasme

Maladies des yeux
Cataracte
Strabisme
Voies lacrymales
Retine
Glaucome
Conjonctive

Autres soins
La toxine botulique

Temoignages

Questions frequemment posees

Facilites de paiement

Les derniers modifés
Le chirurgien
Accueil
Chirurgie Refractive
Le LASIK
Temoignages
Les plus vus
Accueil
Le LASIK
Le chirurgien
Le centre
Prix
Chirurgie Refractive