La toxine botulique, le Botox

Un peu d’histoire...

La toxine botulique est issue d’une bactérie ayant la capacité de paralyser les muscles. Très diluée et purifiée, elle est utilisée en France par les ophtalmologistes et les neurologues depuis les années 70. Sont ainsi soignés les spasmes faciaux.

Le Dr CARRUTHERS, ophtalmologiste canadien, s’est aperçu que les patients traités à la toxine botulique avaient moins de rides autour de l’œil soigné. Les patients ont ensuite eux-mêmes demandé des injections dans l’autre œil. Le but était d’"harmoniser" le résultat. L’indication esthétique était née !

Aux États-Unis, au Canada, en Angleterre et dans de nombreux pays, la toxine botulique est très vite devenue la référence en matière de traitement des rides. Grâce à sa faculté de paralyser les muscles responsables des rides d’expression du visage, la toxine botulique lisse le front, ce qu’on appelle la "ride du lion" et la "patte d’oie".

Le 25 février 2003, la toxine botulique obtient, en France, l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) pour l’indication esthétique.

La toxine botulique est communément appelée Botox. Il s’agit du nom du premier produit commercialisé par le laboratoire ALLERGAN à visée thérapeutique.

Les injections de toxine botulique en 3D